Bio

Vana Kostayola est une artiste qui travaille avec des performances et des médias numériques (photographie et vidéo) sur des sujets inspiré par l’actualité sociopolitique. Sa recherche et sa pratique artistique sont couplées avec l’anthropologie visuelle, la sociologie, la philosophie politique et les question autour du genre et de la féminisme.

Après avoir obtenu son Bachelor en beaux-arts à l’École des Beaux-Arts d’Athènes, elle a vécue deux ans à Londres où elle a suivi un Master en Saint Martins et Goldsmiths A et B, respectivement, avec une bourse du gouvernement grec. À la fin de ses études, elle est rentrée à Athènes, où elle a travaillé en tant qu’artiste puisque elle collaborait avec un certain nombre de compagnies de danse et de théâtre. En 2009, elle est reprise des études au CCC (Critical Curatorial Cybermedia) master à la Head à Genève, grâce à une bourse du gouvernement suisse, afin d’approfondir ses connaissances dans les domaines des Cultural Studies, la philosophie politique et de théorie de l’art.

 Ses projets artistiques, personnels ou en collaboration, ont lieu dans le cadre de KavecS. Avec KavecS elle explore des questions sociopolitiques dont, plus récemment, la Grèce et l’Europe en crise, avec des performances et des installations audio-visuelles. Une des performance au Palais de Tokyo était basée sur les particularités des groupes français néo-fascistes et elle fait partie d’un travail en cours, qui explore le côté sombre de la mobilisation collective. La pratique artistique s’appuie sur des performances qui créent des appropriations ambivalentes d’idées et d’esthétique sur le limite entre réalité et fiction en partageant ainsi des similitudes avec les stratégies de l’art d’ « over-identification » (sur-identification) et en s’appuyant toujours sur une longue période de recherche et d’expérimentation.

 Elle travaille aux different niveau d’education. Elle était invitée par la HEAD (Haute École d’Art et de Design) pour organise des workshop (Work Master) sur l’identité professionnel de l’artiste (avec la collective Cultural Symptomes) et sur l’Addiction (au CAAP : Centre d’Art et d’Addictologie de Genève).

 

Kostis Stafylakis is an art theorist and artist. He graduated from the Athens School of Fine Arts. He holds an MA in Modern Art and Theory from the Department of Art History and Theory at the University of Essex and an MA in Continental Philosophy from the Department of Philosophy at the same University. He received his Phd from the Department of Political Science and History, Panteion University. His doctoral thesis focused on the political discourse articulated by 21st century global art shows and especially Documenta 11.

He was a researcher at the Athens School of Fine Arts during the EU post-doctoral research programme Pythagoras II and he published on the topic of Greek women artists. He has been chief-editor of the Journal “Criticism and Art”, the journal of the Hellenic section of the International Association of Art Critics (AICA). He is currently a member of the board of the Hellenic section of AICA. He has published articles and essays in art journals, political science journals and collective volumes (kaput art journal), “a” Athens Art Review“.

He was a speaker at the 1st Athens biennial conference and other conferences around Europe. He was the scientific supervisor of the symposium “Extimacies: art, politics and society in times of crises” (Athens 2009) with Claire Bishop as guest speaker. He has translated in Greek Slavoj Zizek’s “Iraq: the borrowed kettle” (Scripta 2005) and he is co-editor of the anthology “The Political in Contemporary Art” along with Yannis Stavrakakis (Ekkremes 2008). He has co-authored “Exercising idiorrythmy: on the occasion of Vangelis Vlahos and Zafos Xagoraris’ participation in the 27th Sao Paulo Biennial”. He’s written on the work of contemporary greek artists, such as Vangelis Vlahos (essay is reproduced in Gene Ray’s blog Scurvy Tunes). He recently participated at the 1st NSK citizens’ congress (Haus der Kulturen der Welt, Berlin) where he offered a speech on “NSK and post-national enjoyment.”

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s