Conférences de Neo-Citoyens (CNC)

19 septembre 2017, performance, 18h00 à la cour de l’ Hôtel de la Ville de Genève, Rue de l’Hôtel-de-Ville 2, 1204 Genève à la vielle ville

20 septembre 2017, conférence du philosophe et politologue Jean-Michel Besnier 18h30, au Flux Laboratoire, Rue Jacques Dalphin 10, 1227 Carouge, Genève

perfo25

perfo10

 

perfo9

 

Sur la performance:

« Conférences de Néo-Citoyens – La question techno-trans-humaniste » est une performance artistique qui aura lieu dans la cour de l’Hôtel de la Ville de Genève, pendant la Semaine de la Démocratie. La performance s’inspire de « l’homme augmenté » et du transhumanisme, un courant de pensée qui explore l’amélioration des caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. Votons pour l’avenir_____qui est déjà ici.
Avec Adrian Filip, Jérôme Sire, Evgenia Daskalou, Ludovic Vial

____________________________________________________________________

On the performance:


“Neo-Citizens’ Conferences – The Techno-Trans-Humanist question” is an artistic performance that will take place in the courtyard of the City Hall of Geneva during “Democracy Week”.
The performance is inspired by the “augmented man” and transhumanism, a current of thought that explores the improvement of the physical and mental characteristics of human through the convergence of NBIC (Nanotechnology, Biotechnology, Information technology and Cognitive science).

Time to vote for the future _____ a future which is already here.

 

perfo13

____________________________________________________________________

Sur la confèrence:

L’identité de l’homme à l’ère des NBICs

La culture occidentale avait privilégié depuis les Grecs la question : « Qu’est-ce que l’homme ? ». Elle l’avait mise au fondement de la philosophie et, ensuite, à la clé des explications scientifiques touchant aussi bien l’ethnologie, la psychologie que l’économie ou la sociologie. Aujourd’hui, le monde des technologies impose une nouvelle question : « Que voulons-nous faire de l’homme ? ». La raison en est que nous disposons désormais des moyens de fabriquer l’homme, de le réparer, d’en augmenter les facultés et les performances.

Le programme américain NBICs servira de fil conducteur : il définit les promesses d’épanouissement de l’humanité grâce à la convergence des technologies incluses dans son acronyme (Nanotechnologies, Biotechnologies, Informatique et sciences Cognitives). Chacune de ces technologies est en passe de nous transformer. Il s’agira d’en prendre la mesure et de se demander jusqu’à quel point nous devons accueillir les annonces qui nous sont faites : l’immortalité, par exemple, ou l’avènement d’un posthumain.

L’intervention s’appuiera sur des données technoscientifiques accessibles, sur des exemples et des situations souvent répercutées par les médias et elle mobilisera le témoignage des ingénieurs et des scientifiques, ainsi que celui des philosophes ou des politiques. Son objectif consistera à susciter la réflexion sur les chances qui nous demeurent de maîtriser le futur de l’humanité.

Jean-Michel Besnier : Docteur en sciences politiques et professeur émérite à l’université Paris-Sorbonne, Jean-Michel Besnier a intégré plusieurs comités d’éthique (INRA, IFREMER, CNRS) et dirige actuellement le pôle de recherche “Santé connectée et humain augmenté” à l’Institut des sciences de la communication du CNRS. jean michel besnier photo 1

Ses enseignements et ses recherches actuelles concernent principalement l’impact philosophique et éthique des sciences et des techniques sur les représentations et les imaginaires individuels et collectifs.

Parmi ses dernières publications : Histoire de la philosophie moderne et contemporaine (Grasset), La croisée des sciences (Le Seuil 2006), Demain les posthumains (Fayard 2010), L’homme simplifié. Le syndrome de la touche étoile (Prix 2012 du Nouveau Cercle de l’Union, Fayard 2012), Un cerveau prometteur. Conversations sur les neurosciences (avec F. Brunelle, éditions Le Pommier 2015), La sagesse ordinaire » (Le Pommier, 2016) et Les robots font-ils l’amour (avec Laurent Alexandre, éditions Dunod 2016).

flyer-web1 

 flyer-web2

 per1

perfo24

perfo28

Advertisements